Comment développer votre créativité et votre imagination ?

Dans cet article, je vais vous présenter les attitudes à adopter et actions à mener si vous souhaitez vraiment développer votre créativité et imagination, mais aussi certaines que vous devez éviter.
La créativité est une faculté qui se développe en l’exerçant régulièrement. Tout le monde la possède, consciemment ou inconsciemment. Souvent, elle reste atrophiée, car elle n’est pas assez sollicitée.

Je vous donnerai également des exemples à mettre en pratique pour stimuler votre imagination, qui est le point de départ de la créativité.
Sans action de votre part, vous ne développerez rien. Je ne le répéterai jamais assez, mais: « connaître et ne pas faire est ne pas connaître ».

Vous pouvez appliquer plusieurs méthodes en même temps, car elles sont souvent en harmonie les unes avec les autres. Elles ne sont pas isolées et étanches entre elles.
Après l’application régulière de la plupart de ces principes, j’espère que vous obtiendrez des résultats visibles d’ici 1 mois, voire avant.

Je ne vais pas faire davantage de fioritures, je vais aller droit au but, car je sais que votre temps est précieux : vous n’avez pas de temps à perdre !
Donc, commençons immédiatement.

1). Bannissez la routine de votre vie en faisant les choses différemment.

La routine est le pire ennemi de la créativité et de l’imagination, ne l’oubliez jamais.Quand il reste dans sa zone de confort, l’esprit n’a plus besoin de créer ou d’imaginer de nouvelles choses. Il est en mode veille. Tout se fait automatiquement sans réfléchir.
Moins le cerveau travaille, moins il souhaite en faire et plus il s’atrophie. C’est comme un muscle, moins il est utilisé et plus il se réduit.

Pour sortir de cette routine dégradante, je vous suggère de pratiquer vos taches familières d’une façon très différente. Cela vous permettra d’arriver au même résultat, voire meilleur encore, tout en faisant travailler votre réflexion.

Prenez progressivement l’habitude de faire certaines choses mêmes banales différemment.

Quelques exemples faciles pour commencer :
– Si vous rentrez du travail en voiture, prenez un chemin différent à chaque fois.

– Tondez votre pelouse en commençant à un endroit totalement différent et finissez par où vous commenciez avant.

– Vous ne sortez jamais le soir ? Allez au spectacle de votre quartier ou commune, rencontrez des gens nouveaux et parlez leur, faîtes vous connaître.

– Testez une nouvelle activité, ou pratiquez un nouveau sport en tant qu’amateur

Je pourrais citer d’autres exemples, mais je crois que vous avez compris.

L’objectif est que vous testiez de nouvelles choses, telles des activités, moeurs, façons de faire, afin de sortir de votre zone de confort. Cependant, faites bien attention quand même à ne pas ultérieurement les transformer elles aussi en nouvelles routines !

2). Augmentez votre curiosité et intéressez vous davantage à toutes vos activités.
Si vous développez votre curiosité, vous allez accentuez inévitablement votre créativité.

Comment faire ?
Pour devenir plus curieux, il faut s’intéresser à des sujets, des tâches.
Pour s’y intéresser, il faut les aimer.
Et pour les aimer, il suffit de les pratiquer en cherchant à obtenir la meilleure qualité possible.

Donnez y toute votre attention, votre concentration et efforcez vous d’obtenir les meilleurs résultats, de rendre le meilleur service possible tout en appliquant le principe n°1.
Gardez l’esprit ouvert et testez des expériences nouvelles pour trouver la meilleure façon de faire, que vous n’avez jamais eue.

Exemple : vous n’aimez pas faire les courses en magasin ?
Intéressez vous au magasin lui même en vous posant les questions suivantes:
Comment est il agencé ?
Quelle est la logique commerciale adoptée par le gérant ou l’enseigne ?
Qu’a t il mis en avant et pourquoi ?
Repérez les différents rayons et commencez à retenir l’emplacement des articles qui vous concernent le plus.
Trouvez des astuces qui vous permettront de gagner du temps ultérieurement.

Puis testez les et affinez les la prochaine fois que vous reviendrez, si elles ne sont pas au point.
Vous pouvez appliquer ce genre d’exercice pour toutes les tâches récurrentes de votre vie, surtout si vous les considérez comme ennuyeuses.

Ne voyez plus ces moments comme désagréables, mais plutôt comme des opportunités d’apprendre quelque chose de nouveau, lesquelles pourront vous servir plus tard.
Je vous propose même d’en faire un exercice ludique, un jeu.
Vous récolterez 3 avantages :

– Vous apprécierez nettement mieux les moments qui jusque là vous paraissaient ennuyeux et pénibles.
Vous ferez la découverte suivante : quand on pratique des activités que l’on n’aime pas habituellement, mais en y mettant la qualité, en faisant de son mieux, on les apprécie davantage.

– Vous stimulerez votre imagination en trouvant des idées, et éveillerez votre curiosité.

– Vous deviendrez plus performant dans différents domaines de votre vie et apprendrez plus.

Et tout ça sur des tâches improductives que vous n’aimiez pas auparavant

En résumé, soyez curieux, ayez l’esprit ouvert, posez vous souvent des questions et trouvez vos réponses.
I
ntéressez vous au sujet lui même en donnant le meilleur de vous, pour l’apprécier davantage et évoluer.

3). Apprenez à voir les événements et situations sous un nouvel angle.
Prenez l’habitude de voir les faits, les problèmes différemment. Pensez autrement et sortez du moule de pensées traditionnelles qu’ont la plupart des gens.Changez votre point de vue sur la plupart des sujets. La réalité a souvent plusieurs facettes et chacune d’elles a une part de réalité.

sesurpasserpourvaincresesdifficultes3.jpg
Libérez vous de votre mode de pensées habituelles, pensez autrement !

Brisez certaines normes entrées inconsciemment en vous. Offrez quelque chose d’inhabituel, d’original en voyant les phénomènes et situations sous un autre angle de vue.
Imaginez d’autres perspectives. Apportez des nouvelles solutions et sortez des sentiers battus de la pensée humaine.
N’ayez pas peur d’être parfois critiqué, car vous le serez certainement par jalousie, ou par le fait que la plupart des gens sont perturbés si vous n’entrez pas dans leur mode de pensées habituelles.

Voici un petit exercice, lequel vous permettra de faire tout ceci progressivement.
Prenez votre journal local ou regardez les infos à la télévision. Vous pouvez aussi écouter celles de votre radio préférée.
Vous allez entendre des informations dont 75 % au moins sont négatives, tristes,déconcertantes, choquantes.
C’est normal, car si les médias parlaient uniquement de choses qui vont bien, ils perdraient une grande majorité de leurs lecteurs ou auditeurs.
C’est pourquoi ils doivent leur offrir ce dont ils sont venus chercher.

Dans les faits négatifs que vous entendez, essayez de voir ce qui peut être positif.
Exemples :

Une grande entreprise licencie 2000 personnes pour des raisons économiques. C’est catastrophique pour les salariés qui en sont victimes, j’en conviens parfaitement.
Maintenant voyons autrement, pensons différemment, changeons d’angle de vue.
Dans leur malheur, une grande majorité de ces salariés ont malgré tout de nouvelles chances qui s’offrent à eux. Ah bon, mais lesquelles ?
– Ils ne perdront quasiment pas de salaire pendant 23 mois, car ils seront financés par les Assedic pour un montant sensiblement le même que leur salaire net actuel.
– La plupart d’entre eux n’auront plus de déplacement à faire matin et soir, ce qui réduit le budget familial.

Mais le plus important arrive :
– Ils vont avoir 23 mois devant eux au maximum (parfois plus dans certains cas), pour changer d’activité et se former pour cela, en ayant enfin tout le temps de le faire. Ils vont pouvoir pratiquer une activité qui leur plaît peut-être davantage. Ils ne pouvaient pas se lancer quand ils étaient salariés, à cause du manque de temps, ou de la vie stressante qu’ils menaient.

Ceci dit, il ne faut pas abuser de ce temps supplémentaire et procrastiner (remettre au lendemain), car 23 mois, ça passe assez vite.

– Cela est aussi l’occasion pour certains d’entre eux de créer leur propre entreprise dans une activité passionnante, après s’être spécialisé et avoir mûrement réfléchi à un projet, sans être stressé et en prenant un peu plus de temps sans précipitation.

Au début, pour éviter de payer trop de charges sociales si le chiffre d’affaires n’est pas au rendez-vous, le statut idéal pourrait être celui d’auto-entrepreneur. Ce dernier est considéré comme un tremplin pour lancer son activité sans prendre trop de risques.

Notez que d’autres personnes en profiteront pour se spécialiser davantage dans leur profession actuelle, afin de trouver plus rapidement du travail avec un salaire mieux rémunéré.

D’autant plus que les demandeurs d’emploi en France ont droit assez facilement à des formations rémunérées qu’ils choisissent eux-mêmes.

– La plupart de ces salariés vont pouvoir enfin se reposer et retrouver une forme olympique qu’ils avaient perdu à cause des cadences infernales présentes dans le monde du travail.
Ils pourront faire du sport pour retrouver une meilleure santé, s’occuper mieux d’eux-mêmes. Cela leur 
permettra de se lancer avec plus de performance dans une activité similaire, ou totalement nouvelle.

J’arrête là pour ces exemples, mais je suis sûr que l’on peut trouver encore d’autres avantages.

Attention, je ne dis pas non plus qu’un licenciement économique est une excellente chose. Mais une fois qu’il est décidé, s’apitoyer sur son sort, se plaindre, condamner son patron, ou le gouvernement, ne sert à rien, sauf s’enfoncer davantage dans les «bas fonds».
Il vaut mieux penser autrement, «changer son fusil d’épaule» et voir comment tous ces gens vont pouvoir transformer leur handicap en avantage, en opportunité d’accomplissement.
Ils ont le temps de le faire et seront payés durant une période assez longue pour mener à bien leur projet, ce qu’ils n’auraient jamais pu faire si ce malheur en apparence (le licenciement), n’était pas tombé sur eux.

Pratiquez ainsi dans la plupart des informations que vous écouterez, sortez des sentiers battus et vous développerez votre créativité bien davantage.

Trouvez des issues heureuses ou utiles à la plupart des événements négatifs que les médias vous livrent tous les jours. C’est normal qu’ils agissent ainsi.

J’espère que je n’ai froissé personne avec cet exemple. En tout cas, ce n’était nullement mon intention.

4). Remettez vous en question, ne croyez pas toujours détenir la réalité, la vérité.
Cette état d’esprit est indispensable pour mettre en pratique les points précédents (surtout le 3ème).

Attention toutefois, se remettre en question ne veut pas dire perdre sa confiance en soi, ou annuler toutes ses connaissances acquises sur un sujet. Il faut prendre le juste milieu.

Ne croyez pas détenir la vérité universelle et soyez humble, car les connaissances que vous avez du monde en ce moment sont amenées à changer et à évoluer ultérieurement.
Elles ne sont pas figées ni définitives et seront peut-être un jour complètement différentes.

Ayez la soif d’apprendre toujours plus sur un sujet, une situation, soyez curieux le plus souvent possible, gardez l’esprit ouvert.
Par exemple dans une discussion, l’objectif est d’arriver au plus près de la réalité, sans chercher à tout prix à avoir raison pour affirmer son importance.

Thomas Dewar disait à ce propos: «L´esprit est comme un parachute – il ne fonctionne bien que s´il est ouvert.»
C’est la raison pour laquelle, vous ne devez jamais devenir «Monsieur ou Madame je sais tout», sinon votre créativité ne va pas évoluer.

Quand on sait tout, on refuse d’apprendre quoi que ce soit, même et surtout si on a tort.En faisant ainsi, on reste sur ces acquis, on n’est plus curieux. Quant à l’imagination, elle ne fait plus partie de nos idées ni de notre vocabulaire.
L’individu stagne, donc recule et en plus, ne se fait pas beaucoup d’amis.
Vous ne savez pas ce que vous ne savez pas. D’ailleurs, vous n’en n’avez aucune conscience.

Posez vous des questions pour agrandir les frontières de vos connaissances sur certains sujets ou situations. Cela vous permettra de prendre en compte de nouveaux paramètres qui vous échappaient jusque là et même, de voir les faits autrement (point n°3).

De même, voyez si vous avez vraiment raison dans une discussion qui n’en finit pas. La personne en face, n’a t elle pas dit une part de vérité ? A vous de le découvrir en vous remettant un peu en question, mais sans pour autant perdre votre confiance en votre savoir, ou pire encore en vous.
Une remise en question, une envie d’en savoir plus (curiosité) et un besoin de se rapprocher le plus possible de la réalité en restant humble, sont des attitudes qui vont contribuer grandement à augmenter votre créativité.

5). Pratiquez des nouvelles activités et approfondissez les anciennes.
il s’agit de 2 moyens complémentaires pour stimuler votre créativité et vous enrichir personnellement.
Voulez vous quelques exemples pratiques ?
– Apprenez à danser, à jouer au tennis, au tarot, au golf, à cuisiner, à faire des travaux de bricolage, surtout si vous ne l’avez jamais fait.

– Si vous êtes droitier, écrivez de temps en temps de la main gauche et inversement si vous êtes gaucher.

– N’abandonnez pas face à la difficulté, faites le souvent sur une courte durée, et surtout à titre de divertissement.
Ce exercice est très efficace, il va développer tous vos sens et aiguiser votre attention.

– Vous aimez la lecture ? Lisez des livres qui parlent de sujets dont vous ne vous êtes jamais intéressé(e) jusque là. Prenez vous au jeu, vous savez que c’est un bon moyen pour développer votre imagination. Cela vaut vraiment le coup de prendre un peu sur vous au départ si le thème ne vous plaît pas : c’est pour la bonne cause !

Ne vous contentez pas de lire juste pour faire «bonne conscience». Vous devez vous y intéresser sincèrement, sinon cela ne vous servira à rien, sauf perdre votre temps.

– Vous aimez jardiner ? Plantez ou semez des légumes que vous n’avez jamais cultivé jusque là et découvrez les causes et conditions qui seront à l’origine d’une bonne récolte.
Là encore, soyez curieux, cherchez de l’information et remettez vous en question.

– Enfin, approfondissez certaines activités que vous pratiquez déjà, afin d’en apprendre plus et les faire différemment. Allez plus loin dans les connaissances et leurs applications. Devenez un expert incontournable dans la pratique de ces activités, élargissez vos horizons en prenant plaisir à le faire.

Je vous invite à faire une pause, puis à découvrir la 2ème partie de « comment développer votre créativité et votre imagination » dans le prochain article, car celui-ci est déjà bien chargé en informations. 🙂

.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *