Comment surmonter vos contrariétés, déboires et déconvenues ?

Ce titre vous paraît ambitieux ?
Pourtant, j’espère sincèrement vous apporter ici quelques solutions concrètes et faciles à appliquer, pour vous permettre de surmonter vos contrariétés et déconvenues appelées aussi: échecs.
Le mot “échec” fait souvent peur parce qu’il symbolise dans l’esprit l’abandon définitif d’une activité, un projet qui ne verra jamais le jour, ou le fiasco total, lesquels procurent souvent la honte, la dévalorisation de soi, la perte de confiance, etc…

Pourtant, si vous les prenez sous le bon angle, les contrariétés, déboires, déconvenues et échecs peuvent vous apporter tout le contraire, c’est à dire la réussite et le succès.
Ils sont comme un couteau : ils vous servent ou vous blessent selon que vous les prenez par le manche ou par la lame.

Déconvenue ou déboire
Au lieu de vous démoraliser en cas de déconvenues,
prenez les sous un autre angle et transformez les en succès !

Alors comment faire pour les prendre par le manche et les surmonter ?

En fait il faut davantage travailler l’attitude que le problème lui même.
Savez vous ce qu’est en réalité une déconvenue ?
C’est une situation, un résultat qui ne se passe pas exactement de la façon dont vous l’auriez voulu ou souhaité. Du coup, vous êtes contrarié(e), vous vous sentez frustré(e) et cela vous met en colère avec tous les poisons mentaux cités plus haut (honte, doute, dévalorisation, perte de confiance, abandon…).

Abandonnez tout de suite cette attitude, laquelle est une habitude qui provient d’une mauvaise manière de voir et abordez les déconvenues sous un nouveau regard plus constructif.
Je vous dévoile ici plusieurs principes. Pensez y et utilisez les à fond quand l’occasion se présentera.

1). Le déboire ou la déconvenue est en réalité une étape indispensable à vivre et à franchir pour obtenir la réussite de votre objectif.
C’est grâce à cette étape parmi d’autres, que vous réussirez plus tard. Elle vous conduit sur le chemin de la réussite de votre projet, mais à une condition essentielle à remplir. Sans cette dernière, votre déconvenue ou contrariété ne vous servira à rien pour avancer, la voici:
==> Vous devez toujours déterminer la ou les causes(s) qui sont à l’origine de votre déboire ou problème, afin de ne plus les revivre ultérieurement. Tirez en une leçon profitable et durable, laquelle vous servira toute votre vie dans différents domaines.

Ainsi, ce n’est pas ce qui vous arrive qui est le plus important, mais ce que vous faîtes de ce qui vous arrive, y compris et surtout lors de vos déconvenues.
L’erreur commise qui vous a procuré ce résultat décevant en apparence seulement, doit absolument être identifiée, analysée, corrigée ou remplacée pour ensuite être testé à nouveau.
Peut être obtiendrez vous un nouveau fiasco supplémentaire ? Cependant si vous agissez encore de la même façon selon ce qui vient d’être dit, vous en tirerez une nouvelle leçon. Vous apprendrez toujours plus, jusqu’à ce que vous trouviez enfin la bonne façon de faire, la bonne solution qui surmontera votre déconvenue, votre échec.

Donc, quand une contrariété ou déboire vous arrive, vous devriez faire péter une bouteille de champagne tout en vous disant:
”OK quelque chose de mauvais en apparence vient de me tomber dessus, mais c’est grâce à cette déconvenue que je vais réaliser ce que je veux !
Sans elle, je n’y arriverai probablement pas, c’est magnifique”.

Comprenez bien la chose suivante : avant toute réussite, l’échec est inévitable mais n’est que temporaire, car le chemin qui mène au succès n’est pas toujours bien pavé. Un échec n’est jamais définitif, tant que vous n’abandonnez pas votre objectif.

Pensez 1 minute à Edison, le célèbre inventeur qui a amélioré l’ampoule électrique a filament, laquelle a bouleversé favorablement nos vies jusqu’à nos jours.
Edison aurait selon la légende, échoué 10 000 fois avant de mettre au point en 1879 la 1ère véritable ampoule à incandescence, déjà inventée mais sans utilisation industrielle par l’Écossais James Bowman Lindsay en 1835.
Il est à noter que Thomas Edison fût en 1879 – 1880 en concurrence directe avec l’anglais Joseph Swan, pour améliorer et exploiter le développement industriel de l’ampoule à incandescence.
Pensez vous que Edison s’est dit à chacune de ses déconvenues: “encore un échec, je n’arriverai jamais à rien avec mon idée: j’arrête tout et je passe à autre chose” ?
Non, il s’est plutôt dit mentalement: “Eurêkà j’ai trouvé avec succès une manière de faire qui ne fonctionne pas. C’est grâce à elle (et aux autres d’avant) que je me rapproche de mon succès final”.

Réagissez comme Thomas Edison
Traduction: Je n’ai pas échoué, j’ai juste trouvé
10.000 façons de faire qui ne fonctionnent pas !

Il a parfaitement identifié les causes de ses insuccès répétitifs, les a pris en compte, les a analysées. Ensuite, il a modifié ces causes en comprenant ses erreurs, les a testées une nouvelle fois pour voir ensuite les résultats.
Et tant que ceux ci n’étaient pas conformes à ce qu’il voulait obtenir, il a repris ce même raisonnement (ou attitude), maintes et maintes fois jusqu’à ce que l’ampoule illumine l’obscurité de façon stable et durable.

Rassurez vous, la plupart des déconvenues ou déboires n’ont pas besoin de la persévérance d’un inventeur comme Edison pour être surmontées, mais il reste l’illustration parfaite de ce principe.

Vous devez en voyant l’échec sous un autre angle être persévérant et patient, tout en vous rappelant bien que: sans déconvenues successives, la réussite ne sera pas au rendez vous dans la majorité des cas. C’est une loi de la vie, un principe universel qui nous dit:
pas de déconvenues = pas de grande réalisation.

Rappelez vous toujours : Chaque déboire est une nouvelle étape qui vous conduit vers la réussite, à condition d’en tirer une bonne leçon et d’en apprendre quelque chose de nouveau, sinon vous restez dans la confusion et l’ignorance.
Ne pas apprendre de ses erreurs et déboires est beaucoup plus grave que les erreurs elles mêmes. Vous n’évoluez pas et vous retrouverez sur votre chemin les mêmes contrariétés et déboires, autrement dit des résultats similaires dans les différents domaines de votre vie.
Aux mêmes causes, on obtient toujours le mêmes effets !

2). Vos déboires et échecs vous permettent d’identifier et de clarifier ce que vous voulez vraiment, afin de mieux y penser avec plus d’émotions.
Lorsque vous clarifiez et ressentez davantage ce que vous désirez le plus, vous augmentez votre motivation et cela vous “donne des ailes” pour vaincre vos déconvenues.
Comment procéder ?
Votre déboire ou simple contrariété se présente à vous.
– Identifiez dans un 1er temps ce que vous ne voulez pas obtenir, en l’occurrence ce qui vous arrive et ressentez fortement ce désagrément un court instant (20 secondes maximum).

– Puis n’y pensez plus et tournez lui le dos.
Maintenant, identifiez avec précision ce que vous voulez vraiment obtenir, votre résultat final, votre succès. Ne vous souciez pas du comment à ce stade. Pensez et ressentez seulement la joie intense si vous l’aviez réellement en ce moment même, ou si vous étiez sur le point de le posséder.
Eprouvez et restez sur cette émotion le plus longtemps possible, tout en vous sentant bien.

Vous faîtes ainsi un pivotement de vos ressentis en déplaçant vos émotions désagréables du départ, sur ce que vous désirez vraiment. Ces désirs ardents ont été mieux identifiées et amplifiés, car vous venez de ressentir pendant 20 secondes ce que vous ne voulez pas, à savoir votre contrariété ou insatisfaction du départ.

contrariée
Ressentir quelques secondes sa contrariété permet de mieux
se focaliser sur le résultat final de ce que l’on veut obtenir

Certains d’entre vous vont dire que cela ressemble à l’application des secrets de la loi de l’attraction ?

Oui, c’est vrai je l’avoue ! Je vous en parle car cette technique qui fait partie de la loi de l’attraction fonctionne. Vous vous sentirez beaucoup mieux en pensant davantage à ce que vous voulez, plutôt qu’au manque ou à votre déconvenue.
Vous ne ressentirez plus la contrariété et vous aborderez le point n°1 ci-dessus dans les meilleures conditions possibles. Votre efficacité et votre motivation seront décuplées, parce que vous focalisez maintenant sur la joie ressentie une fois votre objectif atteint, ou sur le point de l’être.

3). Changez immédiatement votre physiologie afin de vous sentir mieux et vous aborderez les déconvenues sous un regard neuf.
C’est une technique complémentaire que vous devriez pratiquer en parallèle avec les autres.
N’avez vous jamais remarqué que lorsque vous êtes triste, abattu, déçu, contrarié par des déconvenues, votre apparence et physiologie changent ?
Dans ces moments là, vous ne vous tenez pas droit, vos épaules sont rentrées, vous regardez souvent le sol, vos pas deviennent lourds, vos pieds ont tendance à traîner, votre visage est crispé, vous soufflez davantage, votre démarche est lente, le ton de votre voix descend, vous ralez…

S’il est difficile de modifier ses pensées pour gérer ses émotions quand tout semble aller mal, il est en revanche beaucoup plus facile de changer vos actions y compris votre physiologie.
Les actions sont plus simples à contrôler que les pensées et nous allons utiliser ce principe universel ici: en changeant votre physiologie, vous changez instantanément vos pensées et émotions qui en découlent.

Ainsi, dans la plupart de vos moments difficiles lesquelles vous contrarient, il vous suffit juste de sourire, vous tenir “droit comme un i”, ressortir vos épaules, d’avoir des ressorts sous vos pas. Vous pouvez aussi chantonner, danser, sauter de joie, jouer avec votre enfant, faire une ballade, vous amuser avec votre animal domestique, jardiner, le tout juste physiquement en vous prenant au jeu.
De par ces actions facilement contrôlables, vous deviendrez naturellement joyeux et mieux dans votre peau.
Vous vous sentirez bien dans votre corps et dans votre tête, ce qui vous permettra de prendre du recul, de relativiser votre déconvenue, puis de comprendre facilement ce qui s’est passé, afin de trouver des solutions pour la surmonter.
Cette attitude joyeuse vous donne l’énergie et les idées nécessaires pour vous surpasser.

En résumé, agissez physiquement comme si vous étiez déjà joyeux et vous deviendrez joyeux mentalement, tout en retrouvant vos forces et votre potentiel, pour vaincre vos déboires. Vous aborderez ainsi vos déconvenues ou échecs temporaires sous un autre angle, un regard neuf.
Faîtes le, c’est magique !

4). Et si votre déboire ou contrariété participait à la réalisation de votre réussite ?
Quelquefois, ce que vous croyez être mauvais peut s’avérer être en réalité propice à obtenir le résultat que vous souhaitiez au départ, mais vous n’en n’avez pas encore conscience. Vous pensez à tord le contraire et vous risquez de laisser passer une chance, laquelle se présente parfois sous la forme d’une déconvenue.

Ce que vous croyez être une déconvenue est quelquefois (pas toujours) excellent et peut participer directement ou indirectement à la réalisation de vos désirs. Gardez l’esprit ouvert, la chance arrive souvent par une porte dérobée, ou sous une forme à laquelle on s’y attend le moins. Si vous la ratez, elle tardera à se représenter de nouveau.
Regardez ce qui se cache derrière l’épreuve ou la contrariété qui vous semble négative. Creusez un peu et vous serez parfois agréablement surpris de constater quelle va vous aider à réussir quelque chose, qui vous tient particulièrement à coeur.
En la considérant comme une déconvenue, l’effet ressenti et votre attitude ne pourront rien déceler de bon et vous perdrez cette opportunité.

5). Réglez votre déconvenue maintenant pour ne plus qu’elle revienne.
Cette astuce fonctionne particulièrement pour les petites déconvenues ou simples contrariétés assez faciles à résoudre, mais qui sont souvent récurrentes.
Cependant, certaines finissent par être pénibles et empoisonnent la vie.
Ce n’est pas toujours les grosses difficultés qui nous minent le plus, mais certains déboires répétitifs qui reviennent régulièrement sous différentes formes et qui ont souvent les mêmes origines, ou causes.

Vous devez agir tout de suite lorsqu’ils surviennent et prendre les bonnes décisions pour ne plus les revivre ultérieurement. Prenez des résolutions fermes après avoir trouvé les solutions, puis anéantissez ces petites déconvenues qui vous rongent progressivement.
Habituez vous à agir de cette façon en trouvant les causes qui en sont à l’origine et réglez le problème sur le champ par une action simple à entreprendre.
Faîtes en sorte que cela ne se reproduise plus jamais et faites de la prévention pour l”avenir.

————————————————-

Voilà les techniques que j’emploie pour surmonter mes contrariétés, déboires, déconvenues et échecs. Je reconnais ne pas avoir réussi à les vaincre en totalité. Quelques uns subsistent encore, mais j’applique régulièrement ces principes. Ainsi, je me sens nettement mieux dans ma tête et suis plus confiant.
J’obtiens les meilleurs résultats quand j’en utilise plusieurs à la fois.
J’espère qu’il en sera de même pour vous.
D’ailleurs, sur ce point, vous pouvez me confier vos propres expériences en me laissant votre commentaire ci-dessous.
Si vous avez d’autres astuces qui fonctionnent, je suis preneur et vous en ferez profiter par la même occasion les autres lecteurs de ce blog.
.
.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *