Découvrez 10 solutions pour vaincre la timidité

Je ne prétends pas avoir les 10 solutions miracles pour vaincre la timidité dans tous ses aspects, par contre je vais vous donner 10 principes qui vont contribuer à vous y aider.
Avant de commencez, sachez que la timidité provient souvent d’un manque de confiance en soi, en ses propres ressources et capacités.

Comme vous le savez déjà si vous en êtes affectés, elle gâche plus ou moins votre vie, sabote vos chances et vous fait vous sentir mal dans la plupart des situations.
La timidité est une émotion qui réduit vos moyens, votre efficacité et vous empêche de saisir les opportunités.

Voici les 10 solutions que j’ai sélectionné pour vaincre la timidité :

1). A faire en priorité ==> Reconnaissez, avouez et acceptez que vous êtes timide.

La 1ère chose indispensable à faire si vous voulez vraiment vaincre la timidité, est de reconnaître que vous êtes timide, puis de l’accepter pleinement !
Ces 2 points sont essentiels, car vous ne pouvez pas vous libérer d’un défaut ou d’une faiblesse, si vous ne reconnaissez pas que vous l’avez en vous d’une part et si vous ne l’acceptez pas d’autre part.
Il faut toujours identifier un problème avant de pouvoir lui trouver une solution, sinon ce dernier aura de beaux jours devant lui et va vous manipuler, vous envahir.
Ceci est d’ailleurs valable dans tous les domaines de votre vie.
Plus un problème est ignoré par votre conscience et plus il a d’emprise sur vous, car vous ne connaissez pas ce que vous ne connaissez pas.
En fait, ignorer ou ne pas accepter que vous êtes timide (si vous l’êtes réellement), c’est donner davantage de pouvoir, de puissance à votre timidité. Donc avouez le, admettez le d’emblée haut et fort si vous êtes concernés, sinon vous perdrez votre temps à lire la suite de cet article.

Imaginez un instant votre ordinateur dépourvu d’antivirus. Il ne sait même pas qu’il est infecté par un virus qui va durement l’affecter. Ainsi, il ne pourra pas le combattre puisqu’il n’a même pas “conscience” du problème. Le virus pourra ainsi se propager tranquillement sans aucune contrainte dans tous ses fichiers.
Mise à part que les ordinateurs n’ont pas encore de conscience !

2). Pour vaincre la timidité : arrêtez d’avoir peur du regard des autres ou de ce qu’ils peuvent penser de vous.

Êtes vous timide quand vous vous trouvez seul(e) dans une pièce ?
Jamais n’est ce pas ?
C’est donc bien le regard que les autres portent sur vous, aussi bien visuellement qu’en pensées qui vous rend si mal à l’aise.
Vous rendez vous compte que vous avez peur de l’idée que vous vous faîtes, au sujet de ce que les autres peuvent bien penser sur vous ?
En fait, ils ne le pensent même pas, c’est vous qui le pensez pour eux et qui par votre comportement leur donne l’idée de le penser réellement.
Vous vous construisez votre propre sénario sur vous même et finissez par le faire exister. Vous créez vos images mentales et sensations physiques en le ressentant avec émotions.
Vous imaginez vous même ce que les autres pensent de ce que vous pourriez être et c’est ça que vous devenez à leurs yeux. C’est vous qui créez ce résultat : les personnes qui vous voient répondent seulement à votre attente.

Arrêtez maintenant de croire que le regard des autres vous juge sans arrêt, car c’est une idée que vous vous faîtes de la situation, ce n’est pas la réalité.
Sachez que les gens en général pensent plus à eux, ainsi qu’à leurs propres aspirations et problèmes, qu’à vous, mêmes s’ils vous regardent.
Arrêtez de pensez à ce que vous imaginez que les autres peuvent penser de vous. Les gens ne vous jugent pas, c’est vous que vous jugez au travers du regard des autres.

Réfléchissez plutôt à ce que vous voulez vraiment : devenir la personne qui se sent à l’aise partout. et faites quelques profondes inspirations quand vous sentez la timidité revenir.

vaincre-la-timidite-1

3). Pour vaincre la timidité : donnez le meilleur de vous, concentrez vous sur la qualité du service que vous offrez aux autres et oubliez vous.

Ceci peut être très utile si vous devez parler en public, animer une réunion, faire du théâtre, ou juste donner votre avis, vous imposer …
La timidité vient souvent d’un égocentrisme développé: le fait de trop penser à soi même, d’être trop recentré sur sa personne.
Oubliez votre égo et la fierté (parfois excessive) que vous adressez à vous même.

Par contre, pensez à offrir la meilleure prestation possible aux gens qui vous observent, vous écoutent. Pensez au service que vous allez rendre à toutes ces personnes et aux résultats qu’elles obtiendront grâce à vous.
Vous êtes là pour les aider, les divertir, améliorer leur vie, résoudre une partie de leurs problèmes, leur permettre d’obtenir ce qu’elles sont venues chercher, etc…
Pensez y constamment quand vous agirez devant tous ces gens qui vous écoutent, vous regardent.
Utilisez cette loi: votre cerveau focalise toujours sur une seule pensée à la fois au même moment, autrement dit:
– soit vous ne voyez que votre égo et vous avez peur de ce que les autres pensent de vous en vous voyant, en vous écoutant. Résultat, vous perdez vos moyens.
– soit votre objectif est d’aider, d’apporter de la valeur à autrui et vous ne pensez plus qu’à leur donner le meilleur de vous même. Dans ce cas, votre timidité disparaît comme par enchantement et les gens apprécient nettement mieux votre prestation, vos paroles.

C’est à vous de faire le choix.

4). Vaincre la timidité en “prenant le taureau par les cornes”.

Identifiez toutes les situations parmi lesquelles vous êtes plus ou moins timide, ainsi que ce qui déclenche votre timidité.
Ecrivez les sur un papier ou sur votre ordinateur, puis entrainez vous à les revivre aussi souvent que possible.
Vous pouvez vous entraîner selon 2 manières.
– Chez vous ou seul(e), en simulant la situation qui vous fait trembler à l’avance.
Passez la mentalement en revue en vous visualisant en train de réaliser avec succès l’événement qui déclenche habituellement votre timidité. Voyez vous victorieux et à l’aise dans votre représentation mentale. On appelle cela la visualisation.

– Directement sur les lieux tant que vous éprouverez de la timidité ou de la peur.
Affrontez physiquement ces situations, prenez le taureau par les cornes, mais de façon progressive. Ne démarrez surtout pas trop fort au début.
Habituez vous afin qu’elles deviennent familières, voire banales. Cela vous donnera petit à petit de l’assurance.
Lancez vous quelques petits défis pour commencer. Par exemple, donnez au moins 2 fois votre avis dans une réunion, marchez devant un groupe de gens qui vous regardent, soyez parmi les 1er à aller sur la piste de dance, faites du théâtre, inscrivez vous dans un club de danse, demandez conseil à une vendeuse dans un magasin, discutez 5 mn avec un inconnu, etc…
Faîtes ces petites actions plusieurs fois par jour, afin que cela devienne une habitude chez vous.

Vous vous apercevrez vite que la meilleure façon d’affronter sa peur, c’est de la connaitre. Et pour la connaitre, il faut pratiquer régulièrement et progressivement  ce qui vous fait peur, peu importe si vous avez été efficace ou non.
L’entraînement fera que vous serez de plus en plus performant(e) et à l’aise dans cette situation, laquelle vous fera de moins en moins peur. Vous pourrez par la suite oser à vous exposer davantage, mais vous devez absolument commencer par des petites choses qui vous procurent peu de stress.
C’est comme dans le sport, il faut d’abord échauffer vos muscles avant de fournir des efforts plus intenses, sinon vous risquez de vous faire un claquage.
Alors, pourquoi pas entamer dès aujourd’hui une petite discussion de 5 mn avec des inconnus, ou avec certains commerçants de votre quartier, pour vous entraîner en commançant petit.

5). Pour vaincre la timidité, focalisez vous sur vos réussites, vos forces et non sur vos échecs passés et faiblesses actuelles.

Listez par écrit vos réussites, vos points forts, les domaines où vous êtes excellents, vos diplomes scolaires et sportifs, vos aptitudes…
Relisez les souvent, pensez y régulièrement et surtout dans les moments précis où votre timidité se manifeste, de préférence un peu avant.
En ressentant vos points forts au moment même de votre faiblesse, votre confiance en vous deviendra beaucoup plus grande.
Souvenez vous de ce que j’ai dit tout en haut: la timidité est souvent dûe à un manque de confiance en vous. C’est l’occasion ici de gagner davantage de cette confiance en vous, afin de vous attaquer directement à la racine du mal.
Cette astuce est très puissante et fonctionne à chaque fois, à condition de bien ressentir vos points forts avec émotion, au moment où votre timidité risque d’apparaitre, voire un peu avant pour anticiper.
L’entraînement augmentera vite l’efficacité de cet exercice.

vaincre-la-timidite-3

6). Pour vaincre la timidité, relativisez les événements qui vous font peur ou vous rendent mal à l’aise et percevez les autrement.

Evitez de prendre trop au sérieux les événements déclencheurs de votre timidité, sinon vous risquez d’augmenter la pression. Prendre les choses trop à coeur accentue votre peur de ne pas les réussir. Vous focalisez toute votre énergie sur la perfection totale et vous avez de plus en plus peur de mal faire, ou de réaliser une toute petite erreur dramatique à vos yeux.
STOP ! Arrêtez ça et faites en plutôt un jeu, où vous allez pouvoir apprendre davantage de votre expérience.
Le fait par exemple de ne pas réussir cet entretien d’embauche, ne va pas détruire votre vie, sauf si vous accordez beaucoup de pouvoir et d’importance à cette idée.
Pourtant, d’ici 1 mois, vous en rierez et vous n’en serez nullement affecté(e). Alors pourquoi attendre un mois ? Soyez dans cet état d’esprit dès maintenant !

Trébucher devant une multitude de personnes en train de boire un verre à la terrase de ce café, ne va en aucun cas arrêter votre vie, même si certaines en rient.
Ce n’est pas l’événement en lui même qui vous affecte, mais c’est uniquement l’idée que vous vous faites de la situation qui vous terrifie et vous rend malade.
Inspirez profondément, prenez du recul par rapport aux circonstances et constatez vous même que cela ne changera pas l’univers, ni même votre avenir. Relativisez, riez en sincèrement, car vous valez mieux que ça, à moins que vous ne le sachiez pas encore ?
De plus, toute petite imperfection et même un échec, sont de bonnes occasions pour vous améliorer. Il suffit juste d’apprendre à mieux gérer ses émotions.
Je vous conseille de dédramatiser tous ces déclencheurs de votre timidité et à les voir sous un nouvel angle.
Comment faire ?
Eh bien, changez la façon dont vous les percevez : ils ne sont pas aussi importants que vous le pensez.

7). Ce que vous ne devez surtout pas faire pour vaincre la timidité : la refouler ou la combattre avec votre volonté.

La timidité étant une émotion, vous ne devez jamais essayer de la contrôler et encore moins tenter de la supprimer au moment où elle se manifeste.
Si vous le faîtes, vous allez à chaque fois augmenter son intensité et son pouvoir. Vous la ferez exister davantage, elle aura encore plus d’emprise sur vous. La meilleure attitude à adopter est de laisser cette émotion de timidité vous traverser, sans vouloir l’évincer, sous peine de lui donner encore plus de pouvoir sur vous.

C’est plus facile à comprendre qu’à mettre en pratique, car cela demande de l’entraînement et d’une prise de recul par rapport à soi et aux événements déclencheurs de la timidité.
Appliquez un ou plusieurs principes de cet article, mais sans jamais chercher à refouler ni contrer votre sentiment de timidité. Laissez les sensations physiques et les images mentales provenant de votre émotion vous traverser, sans intervenir sur elles, sans y accorder de l’importance.
Déplacer et focalisez votre attention sur la bonne mise en pratique de certains de ces conseils et vous serez nettement moins paralysé par la peur ou le mal-être.  Vous ne pouvez pas penser à 2 choses en même temps, il y en a toujours une qui prime sur l’autre.
Ce simple principe déjà cité plus haut, vous aidera à déplacer votre émotion de timidité vers un autre sentiment plus noble et moins égocentrique, comme celui de donner le meilleur de vous, d’apporter un réel service à autrui, de faire partager vos compétences.

Il ne s’agit surtout pas de refouler votre sentiment de timidité quand il apparaît, et encore moins de vouloir le supprimer avec votre volonté, mais de le gérer autrement.

 

8). Pour vaincre la timidité : agissez de suite avant d’avoir peur.

Voici 2 exemples pour illustrer cette astuce.
– Vous voulez parlez à une personne que vous ne connaissez pas, peu importe le motif.
– Lors d’une réunion quelconque, l’orateur ou le président pose une question ou demande un avis à son auditoire (ou assemblée). Euréka ! Vous avez justement une réponse pertinente qui va intéresser la plupart des gens présents. il suffit juste de parler devant tout le monde pour l’exposer.

Dans ces 2 occasions, vous hésitez avant de le faire. Vous attendez, car votre timidité vous en empêche et vous fait réfléchir.
A quoi ?
A des tas de raisons qui justifient que vous de devez pas ou ne savez pas vous y prendre correctement. Vous pensez que votre réponse sera ridicule et sans valeur, etc… Le doute au niveau de vos capacités s’installe, votre gorge se noue, vos mains deviennent moites, vous tremblez légèrement, votre pression sanguine augmente, votre coeur bat plus rapidement.
Puis dans un élan effréné, vous vous lancez et affrontez terriblement cette épreuve.
Ca y’est, vous l’avez fait, vous êtes soulagé(e), vous avez parlé à cette personne, vous avez exprimé votre opinion devant tous ces gens.
Mais hélas, le résultat obtenu est médiocre, car vos sentiments négatifs ont altérés vos capacités de communication et votre vivacité d’esprit. Le message est mal passé. De plus, votre apparence et attitude ne réflétaient en aucun cas vos talents et votre valeur.
Et encore, on reste dans le meilleur des cas, car dans les autres, vous n’aurez rien dit ni fait.

Quel aurait été le meilleur moyen pour être vraiment performant, percutant et avoir la bonne attitude ?
Réponse : Parler à cette personne ou exprimer votre avis à cette assemblée aussitôt après avoir jugé nécéssaire de le faire, sans attendre que vos émotions de timidité vous envahissent et vous paralysent.
En réagissant immédiatement, votre cerveau n’a pas le temps de se faire un scénario mental, de réfléchir négativement et encore moins d’envoyer des émotions de même nature dans votre corps. Vous n’avez plus le temps pour douter et vous devenez plus spontané, créatif, intuitif. Votre communication verbale et attitude corporelle sont bien plus performantes.

Et en prime, vous avez réussi à vaincre votre timidité dans cette situation. Vous vous habituez progressivement à des petits succès qui seront de plus en plus récurrents. Le succès est une habitude, votre esprit s’en souviendra lorsque la prochaine occasion se présentera. Vous deviendrez meilleur, plus sûr de vous.

Donc, dans certaines situations, agissez IMMEDIATEMENT quand vous savez spontanément que vous pouvez bien faire.
Ne donnez pas du temps à votre mental, car il va l’utiliser pour se faire un film, analyser les faits, pour finalement exprimer votre peur, ou mal être.
Si vous attendez, votre prestation sera soit médiocre, soit carrément absente, parce que votre réflexion négative aura eu le temps de paralyser votre expression  verbale et une partie de votre corps.

9). Le sourire aide souvent à vaincre la timidité.

C’est un principe facile a utiliser. Le simple action de sourire fait vous sentir bien, ou mieux, voire à l’aise dans toutes les situations.
A condition toutefois que ce sourire soit sincère et non mécanique ou forcé.
Et pour obtenir un sourire naturel, il suffit d’aimer les gens en général et éprouver du plaisir à leur rendre service quand l’occasion se présente, (on y revient encore).
Le sourire est là pour leur montrer.
De plus, les autres vous perçoivent mieux et vous accordent davantage d’importance, car votre sourire dévoile que vous vous intéressez à eux, tout en les prenant en considération.

Vous savez quoi ? Les gens adorent que l’on s’intéressent à eux et vous rendent la même chose. Cela brise plus facilement la glace et fait fondre une bonne partie de votre timidité de départ.
Le sourire est magique.

10). Respirez profondément pour vaincre la timidité.

Cette simple technique est très importante. Pourtant, la plupart des timides respirent mal, avant et pendant les événements déclenheurs, ce qui aggrave le problème et coupe progressivement leur respiration.
Le simple fait d’oxygéner correctement votre cerveau, juste avant ou pendant les situations qui déclenchent votre timidité, va vous libérer de ce fléau, ou tout au moins le réduire nettement.

Avant la plupart des situations où vous devenez timide, ou pendant leurs manifestations, pratiquez si cela est possible une bonne respiration ventrale, comme ceci.

Inspirez profondément et lentement par le nez.
Expirez doucement tout l’air accumulé dans vos poumons, par la bouche de préférence, ou par le nez.
Votre expiration doit être un peu plus longue que l’inspiration.
Privilégiez la respiration par le ventre, lequel gonfle à l’inspiration et se contracte quand vous expirez.
Ressentez et portez toute votre attention sur l’air frais qui entre dans votre nez jusqu’à vos poumons, ainsi que l’air chaud légèrement humide qui sort de votre bouche, ou de votre nez.
Faîtes surtout cet exercice SANS accélérer votre respiration: cela doit être tout le contraire.

Un soulagement devrait se manifester assez vite. Vous aurez l’impression de prendre du recul par rapport à la situation qui vous rend mal à l’aise, vous serez plus serein.
Vous relativiserez l’événement plus facilement, vous retrouverez votre potentiel et confiance en vous.
Vous pouvez également pratiquer cette exercice de respiration dans vos moments perdus. Je vous le conseille vivement: cela en renforcera l’efficacité.

Ne vous contentez pas de le lire, pratiquez la respiration ventrale avant et pendant votre sentiment de timidité et offrez votre sourire naturel.

vaincre-la-timidite-5

En conclusion.

N’essayez pas de mettre en application toutes ses solutions à la fois.
Cela ne ferait que vous stresser encore davantage.
Utilisez les régulièrement en fonction des situations que vous rencontrerez et selon celles qui vous correspondent le mieux pour l’instant.
Les 2 dernières sont très faciles à appliquer. Elles doivent idéalement être mises en pratique ensemble, à chaque occasion où votre timidité apparaît.

N’hésitez pas à varier les différentes méthodes et à choisir celles qui fonctionnent le mieux chez vous.
Pour finir, je vous invite à partager vos impressions et résultats si vous voulez en parlez, dans les commentaires ci-dessous.
Allez y, ne soyez pas timide : osez et lancez vous !

 


Commentaire

Découvrez 10 solutions pour vaincre la timidité — 3 commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis très timide de nature. Ma timidité s’accentue lorsque j’ai a parlé en public, lorsque j’ai une présentation à faire devant un public. Vraiment j’en souffre énormément. Alors que je suis quelqu’un de compétent, je sais que j’ai des qualités. J’ai bien apprécié vos conseils et je vais les mettre en pratique. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *